Communiqué de presse - Avril 2016

Portrait de Philippe Langohr, co-fondateur et dirigeant de dietplus, entrepreneur ​autodidacte, humain et ex-obèse

dietplus, la franchise de coaching spécialisée en rééquilibrage alimentaire créée en 2010, compte 112 centres en France et prévoit d’atteindre 150 centres en 2016. Acteur incontournable des marchés de la diététique, du bien-être et de la minceur, dietplus a réalisé un CA 2015 de 7,6 M€, en hausse de 85%. 

« J’ai moi-même connu des périodes de fortes prises de poids. Cela m’a rendu plus humble car dans ma jeunesse, je pensais que les gens obèses ou en surpoids qui ne parvenaient pas à maigrir étaient des personnes sans volonté », confie Philippe Langohr, pourtant à la tête du réseau de 112 centres de coaching en rééquilibrage alimentaire dietplus. Après un parcours riche d’événements et de rencontres, le chef d’entreprise tient aujourd’hui un discours bien différent, empreint d’empathie, de compréhension et de réalisation personnelle. « En créant le réseau de franchise dietplus, j’ai prouvé que les notions de business et d’épanouissement individuel, le mien ainsi que celui des autres, peuvent être complémentaires ». 


Genèse de la création de dietplus

Pour cet entrepreneur autodidacte, tout commence par la création de sa première entreprise en Belgique, dans le secteur de l’édition touristique, à 18 ans à peine. « J’ai arrêté les études à 16 ans, je voulais vivre de ma passion du voyage et j’y suis parvenu. À 30 ans, après la vente de ma société, même si tout allait bien dans ma vie, j’ai pris 37 kg ». Pour ce sportif de bon niveau c’est un coup dur et une réelle remise en question.

En 2002, Philippe Langohr s’associe à son frère Marc Delegher ainsi que Marko Parik pour fonder une entreprise spécialisée dans les produits de régime. « J’ai évidemment consommé les produits que je vendais et j’ai effectivement perdu du poids. Mais le souci est de maigrir durablement. Pendant deux ans, j’ai alterné les phases de prises et de pertes de poids ».

Ses rencontres avec de nombreux professionnels de la santé (médecins, nutritionnistes, diététiciens) lui font prendre conscience d’un double facteur : la perte de poids durable n’est garantie que par le choix de la bonne méthode d’amaigrissement, impérativement soutenue par un accompagnement assidu.

Le concept dietplus est né ! Il repose sur la méthode du rééquilibrage alimentaire (modifier les habitudes alimentaires pour obtenir une perte de poids durable) dispensée par des coachs minceur, dans des centres dédiés situés en ville à proximité des clients.



Le "bien-être pour tous" : le cercle vertueux selon dietplus

« J’attache autant d’importance au bien-être des franchisés qu’à celui des clients finaux. Notre modèle économique est basé sur la proximité et l’épanouissement personnel », explique Philippe Langohr qui connaît bien les motivations et les besoins des publics auxquels il s’adresse. « C’est une satisfaction rare de contribuer à la réussite des projets des autres et d’en faire une entreprise qui se développe ».

http://pressroom.neostory.fr/wp-content/uploads/2016/04/1460716566_illustration-cp-p-langohr.jpg


Pour les franchisés, le statut d’entrepreneur concrétise un rêve qui parfois semblait inaccessible. Grâce à un solide modèle économique, l’apport personnel part de seulement 10 000 € (pour un investissement total de création d’un centre de 50 000 € à 70 000 €) et le contrat de franchise ne comprend ni redevances, ni royalties.

Ainsi, devenir franchisé dietplus est à la portée de chaque individu, quel que soit son niveau de compétences, sa formation ou son parcours d’études. Le réseau se compose d’hommes et de femmes aux profils variés, souvent en reconversion professionnelle ou à la recherche de nouveaux défis. Les franchisés acquièrent le statut de « coach minceur » et deviennent des conseillers nutritionnistes spécialisés en rééquilibrage alimentaire.

Pour les clients dietplus la méthode du rééquilibrage alimentaire est facile à suivre et peu contraignante. En 2015, près de 20 000 personnes ont perdu du poids avec dietplus. « Perdre du poids c’est plus qu’une question de confort. Y parvenir, surtout après des échecs, est une réelle victoire personnelle, on n’est plus le même après » conclut Philippe Langohr.


Quelques chiffres marchés :

  • Près d’un français sur deux est obèse ou en surpoids (1)
  • Estimations : 6,9 millions d’adultes obèses ; 15 millions d’adultes en surpoids (1)
  • Marché de la minceur en France : 3 milliards de CA annuel (2)
  • Marché des compléments alimentaires en France : 1,5 milliard de CA annuel (3)
    • De 2013 à 2014, il a progressé de 6,4% sur le marché global, de 9,2% sur les circuits spécialisés (bio/diététique/franchise) et de 14% sur le créneau des boutiques diététiques et spécialisées.


Sources : (1) « Enquête épidémiologique nationale sur le surpoids et l’obésité », ObEPI-Roche 2012, INSERM, Kantar Health et Roche. (2) étude Xerfi-Precepta 2014. (3) « Chiffres-clés 2014 du marché des compléments alimentaires en France », Syndicat national des compléments alimentaires www.synadiet.org.


Plus d’information sur www.dietplusfr.com

Toutes les actualités de dietplus sur pressroom.neostory.fr ; facebook.com/essentielRP et @essentiel_RP

Contacts Presse

Contacts presse : 
11 rue des Petites Écuries
75 010 Paris  
Tél. standard : 01 56 35 38 60

Suké Churlaud
01 56 35 38 78

suke.churlaud@essentiel-rp.com
Harmonie Le Saux :
01 56 35 38 75

harmonie.lesaux@essentiel-rp.com  ​​

Partager

Photos

dietplus_Philippe_Langohr_MD.jpg